Follow me:
Stanley Cédric Chapuis Avis Critique Blog Théâtre Quatrième Mur

Stanley de Cédric Chapuis

Danny ? Danny c’est toi ?

 

Un nouveau Cédric Chapuis à Avignon, c’est comme un nouveau parfum de glace en été qu’on attend toujours en sachant de base que cela va être superbe. Découvert l’année dernière avec le magnifique Une vie sur mesure et le non moins superbe Au-dessus de la Mêlée, c’était donc avec évidence que je suis allée voir Stanley.

Le pitch est simple et cruel à la fois : Stanley Billigan, 23 ans, est un matin arrêté chez lui. Toutes les preuves concordent et semblent bien prouver qu’il est l’auteur d’une triple agression sexuelle sur un campus américain. Pourtant, Stanley nie. Enfin, ce sont les personnalités multiples de Stanley qui nient. Tour à tour Danny, petit garçon de 8 ans timide et apeuré, Tommy, 16 ans, spécialiste de l’évasion ou encore Arthur, londonien upper-class en charge de toutes les réflexions et négociations. C’est en fait plus d’une vingtaine de personnalités qui composent Stanley, du plus cruel au plus naïf. Et ce sont toutes ces personnalités qu’il va falloir comprendre et soigner.

 

Stanley Cédric Chapuis Avis Critique Blog Théâtre Quatrième Mur

Scénographie de Stanley, Pandora Théâtre, Avignon

Stanley, une pièce qui se regarde un peu jouer elle-même

Encore une fois, Cédric Chapuis nous étonne par sa prouesse scénique. Capable d’endosser avec brio l’ensemble de ces personnages, il leur donne corps avec une sincérité bouleversante. Accompagné par Margot Mouth interprétant son médecin, ils forment ensemble un duo plutôt convaincant. Margot Mouth apparaît cependant comme un prétexte pour donner la réplique, son rôle n’a pas de profondeur réelle.

C’est pourquoi la pièce m’a un peu déçue. La thématique est moins immersive et le scénario plus éloigné de nous. La force de Chapuis était de nous parler de l’homme de manière universelle : ici, la ribambelle de personnages nous éloigne parfois un peu du cœur du propos. On ne vit plus avec Stanley, on regarde Chapuis faire une performance. Ou alors est-ce parce que mes attentes étaient disproportionnées ? Quoi qu’il en soit, Stanley est une pièce noire, belle et dérangeante, mais qui n’aura pas réussi à me faire oublier les émotions intenses ressenties devant Une vie sur Mesure.

 

★★

Stanley de Cédric Chapuis et Margot Mouth, jusqu’au 30 juillet, Pandora Théâtre, Avignon

 

Mes autres critiques :

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

3 Comments

  • Reply 23F Côté Hublot, Cédric Chapuis & Mira Simova - Quatrième Mur

    […] Stanley, également écrit par Cédric Chapuis […]

    15/08/2017 at 19:02
  • Reply Quatrième Mur - Comment bien choisir sa pièce de théâtre quand on débute ?

    […] le voir régulièrement à la Colline, ou je cherche à voir les dernières créations de Cédric Chapuis) et des théâtres deviendront vos théâtres préférés par leur choix de programmation. Quand on […]

    23/08/2017 at 21:15
  • Leave a Reply