Follow me:
en mode projet théâtre critique avis contreescarpe photo Fabienne Rappeneau blog théâtre paris

Une rentrée « en mode projet » au Théâtre de la Contrescarpe

En Mode Projet, cela commence avec des dossiers multicolores et une agrafeuse et ça termine en farandole de personnages en quête d’un emploi et de sens. Une belle découverte aigre douce sur le monde du travail, pour bien commencer la rentrée ! 

 

« En mode projet » de Philippe Fertray : un croquis de l’absurdité du monde du travail

 

Quand Alfred Carmut (on n’est pas dans l’absurde pour rien) tombe de sa chaise pendant qu’il préparait des dossiers en remplissant des tableurs insipides sur son ordinateur d’un autre âge, il se retrouve en pleine réunion de motivation chez Paul Empoil. C’est qu’il faut bien un endroit pour tous les égarés du monde du travail et cela sera dans cette salle de réunion un peu glauque, où l’on apprend à vivre désormais « en mode projet ». 

Quelque peu obsédé par ses fichiers clients, Alfred rencontre d’autres chercheurs d’emploi farfelus. De l’entrepreneure en coiffure au créateur de voyages dans le 93 (oserons-nous parler de « Learning Expedition » ?), Philippe Fertray, dans un seul en scène décoiffant, incarne un par un l’ensemble de ces personnages venus participer à cette dérangeante réunion de motivation. 

en mode projet théâtre critique avis contreescarpe photo Fabienne Rappeneau blog théâtre paris

 

Le verbe est aiguisé et l’interprétation parfaitement réussie : à lui seul, le comédien réussit parfaitement à faire vivre cette assemblée si décalée. C’est que dans le monde absurde de Paul Empoil, rien n’est laissé au hasard, et encore moins les « projets » de chacun. On regrettera peut-être quelques longueurs dans le texte quand il s’agit de présenter ces projets, dans une forme de juxtaposition qui lasse un peu. 

Mais « En Mode Projet » est une pièce audacieuse et dont la fin est parfaitement maîtrisée. Cela commence avec un rire franc et absurde, cela s’achève par un magnifique tableau amer aux lectures multiples, qui rappelle aussi que le monde de travail peut être synonyme de souffrances, d’échecs et de rejet. La violence est parfaitement amenée et donne à « En Mode Projet » un écho qui dépasse la simple moquerie d’un univers corporate qu’il est toujours aisé de moquer. 

 

Une pièce aigre douce, drôle et féroce, émouvante et parfois surprenante. Parfaite pour cette rentrée théâtrale.

 

Avis : ★★★

En Mode Projet avec Philippe Fertray, Théâtre de la Contrescarpe

Jusqu’au 28 septembre 2019

 

 

Mes autres critiques :

 

Copyright pour l’ensemble des photos Fabienne Rappeneau

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

No Comments

Leave a Reply