Follow me:
Intramuros Alexis Michalik Blog Theatre Critique Avis Quatrième Mur

Intramuros, d’Alexis Michalik

Du théâtre ? En prison ?

 

Tout comme les Cédric Chapuis sont sagement attendus à Avignon, l’annonce de la dernière création du désormais très populaire Alexis Michalik ne laisse personne indifférent, en témoigne la queue pour aller voir Intramuros au Théâtre des Béliers d’Avignon.

Et les retrouvailles sont toujours bonnes ! Si Edmond m’avait un peu déçue (la recette est toujours bonne mais manger la même soupe à chaque fois, on se lasse forcément au bout de la troisième assiette…), Michalik change (et ne change pas) de style pour cette nouvelle pièce qu’il situe en plein cœur d’une prison française. Richard, metteur en scène, pousse les portes de l’univers carcéral pour la première fois afin d’y donner un cours de théâtre, accompagné de son ex femme et d’une assistante sociale. La salle est vide, ne sont présents que 2 détenus : Ange et Kévin. L’un est un taiseux expérimenté, l’autre une petite crapule qui a beaucoup à dire.

Commence alors une rencontre intense entre ces 5 personnages qui ont autant à dire sur leur vie que sur la notion même de représentation au théâtre. Qu’est-ce que le théâtre et à quoi pourrait-il servir ? L’illusion de la scène pourrait-elle permettre au réel de mieux s’exprimer ? Peut-on dire l’indicible par la scène ? Voilà les questions d’Intramuros auxquelles Michalik tente de répondre pendant 1H30.

 

Intramuros ou le théâtre au service de l’expression du réel

Et la réponse est plutôt réussie ! Si l’on n’échappe pas aux constructions en tiroir comme il en a l’habitude, l’auteur metteur en scène nous offre une plongée dans l’ambiance carcérale particulièrement humaine et très touchante. Portée par 5 comédiens à l’interprétation millimétrée ainsi qu’un musicien sur scène qui assure tout l’habillage musical, Intramuros propose des moments à la fois drôles, prenants et émouvants. On se laisse facilement embarquer dans cette nouvelle aventure, moderne cette fois-ci, et enrichir par la réflexion intime qu’elle porte sur la capacité du théâtre à raconter des histoires et à en faire vivre. On n’est finalement jamais vraiment loin du Porteur. Qu’importe l’époque ou les personnes : l’important, ce sont les histoires… Et c’est tant mieux !

 

Intramuros Alexis Michalik Blog Theatre Critique Avis Quatrième Mur

Standing ovation pour Intramuros au théâtre des Béliers Avignon, 10 juillet 2017

 

Avis : ★★★★

 

Intramurs d’Alexis Michalik, jusqu’au 30 juillet au Théâtre des Béliers d’Avignon

Puis du 14 septembre 2017 au 16 décembre 2017, au Théâtre de la Pépinère à Paris

 

Les autres pièces d’Alexis Michalik

Mes autres critiques :

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

3 Comments

  • Reply Quatrième Mur - Festival d'Avignon #OFF17 : les pièces vues - Quatrième Mur

    […] Intramuros, Théâtre des Béliers Avignon ★★★ […]

    16/08/2017 at 19:56
  • Leave a Reply

    Es-tu un robot ? *