Follow me:

Une « Place » parfaitement trouvée au T2G

« Je me souviens de mon enfance comme un cri », Place, Tamara Al Saadi

Place, c’est avant tout le choc de deux identités dans un même corps. Inspiré de la vie de son auteure et metteure en scène Tamara Al Saadi, c’est un petit bijou qui trouve parfaitement sa place sur nos scènes de théâtre actuelles.

Trouver sa place entre Bagdad et Paris

Yasmine a moins d’une dizaine d’années quand ses parents quittent Bagdad, alors en pleine guerre. Dernière fille d’une fratrie de 3, elle est la petite dernière, celle qui n’a pas assez vécu en Irak pour y verbaliser une culture, des modes de vie, une façon d’être. Si bien que lorsqu’elle arrive à Paris, elle se fond avec une vraie aisance dans ce nouvel univers – une forme d’acculturation, voire d’assimilation naturelle.

Pourtant, à l’adolescence, cette double identité ressort, parfois jusqu’à la nausée, jusqu’à la douleur. Place, c’est véritablement l’histoire mentale de Yasmine qui finit par ne plus savoir quelle est son identité. Cette langue qu’elle peine de plus en plus à comprendre ou à parler, son frère et sa soeur qui n’ont pas les mêmes repères. Et puis le racisme ordinaire, les yeux écarquillés lorsqu’elle parle de l’Irak, les confusions avec la religion, le sentiment de culpabilité aussi, d’être en France à 15 ans alors qu’à Bagdad, on meurt encore de faim. 

Place, c’est une pièce d’une richesse infinie sur l’identité, l’adolescence, et sur les territoires mentaux. 

 

 

Tamara Al Saadi signe une pièce superbe, parfaitement bien écrite et à la mise en scène simple et raffinée. Ce sable, disséminé tout au long du spectacle, envahit l’espace, les esprits comme les pensées de Yasmine. D’ailleurs, les deux comédiennes qui interprètent Yasmine sont d’une très grande justesse. 

Place est à voir, écouter, lire, à comprendre pour rire, s’émouvoir et réfléchir sur ce que nous sommes derrière nos identités. 

 

Avis : ★★★★

Place, de Tamara Al Saadi, n tournée en France

(date sur le site Internet de la Compagnie La Base)

 

Mes autres critiques 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

No Comments

Leave a Reply