Follow me:
hamilton londres critique avis london quatrieme mur blog théâtre comédie musicale

« My name is Alexander Hamilon » au Victoria Palace Theatre de Londres

« Alexander Hamilton. My name is Alexander Halmiton and there’s a million things I haven’t done. But just you wait, just you wait. » Hamilton

Pour qui s’intéresse un peu à Broadway, Hamilton fait partie de ces comédies musicales qu’on ne présente plus. Lancée en 2015, succès phénoménal aux Etats-Unis en 2016 avec plus de 16 nominations aux Tony Awards, le spectacle de Lin-Manuel Miranda fait désormais le tour du monde. Au cours d’une escale londonienne, je suis allée découvrir Hamilton au Victoria Palace Theatre. Un beau voyage dans le temps  !

Hamilton, l’homme et le personnage

Le Victoria Palace Theatre a quelque chose d’à la fois très moderne et très bourgeois : un duo qui sied parfaitement aux thématiques abordées par Hamilton. Inspirée de la vie du Père Fondateur américain Alexander Hamilton, la comédie musicale retrace le parcours de celui qui a lancé le parti fédérateur des Etats-Unis et a largement contribué à la Constitution américaine. Intrigues politiques et amoureuses se mêlent pour faire sortir de l’oubli l’un des Américains les plus emblématiques d’une époque.

Vous ne connaissez rien à l’histoire américaine ? Cours de rattrapage obligatoire ! C’est que toute la comédie musicale repose sur la subtilité d’une situation politique complexe.

Cours de rattrapage

D’origine modeste, orphelin de père, né sur une petite île des Caraïbes, Alexander Hamilton est l’un des Pères Fondateurs, et l’aide de camp de Georges Washington pendant la guerre d’indépendance. Marié à l’une des filles Schuyler, l’une des familles les plus aisées des Etats-Unis, il connait une ascension sociale fulgurante, devient avocat et se passionne pour l’indépendance, signée en 1783. Défenseur d’un principe de constitution, Hamilton est un fédéraliste qui croit en un Etat fort.  Il rédige pour cela de nombreux articles constitutionnels et s’engage dans le grand combat de la ratification constitutionnelle (il faut que chaque Etat vote pour la constitution vers 1788). Quand Georges Washington devient le premier président des Etats-Unis, Hamilton fait partie de sa garde rapprochée, notamment sur la partie économique en proposant la mise en oeuvre d’une banque centrale.

Dans sa vie personnelle, il perd son fils au cours d’un duel et doit avouer un adultère, humilié par ses adversaires politiques, avant de mourir en 1804, lui aussi au cours d’un duel par Aaron Burr (alors Vice- Président) l’un de ses plus grands opposants.

Hamilton, un morceau d’histoire terriblement actuel

La grande qualité de la création de Lin-Manuel Miranda, c’est d’avoir évité l’hagiographie ou la reconstitution historique un peu poussiéreuse. Hamilton est déterminé, ambitieux et résolument moderne. C’est d’ailleurs un véritable choix artistique que l’on retrouve dans la musique (beaucoup de hip hop), dans les paroles, mais surtout dans la distribution originale. Loin du cliché WASP, Miranda rappelle que les Etats-Unis sont avant tout une terre d’immigration (« Immigrants, we get the job done »)

hamilton critique avis londres london west end blog théâtre quatrieme mur paris

Avec beaucoup de finesse, la mise en scène est simple, construite autour d’un plateau tournant qui permet de nombreuses belles trouvailles scéniques. Les costumes sont eux d’époque, histoire de rappeler qu’Hamilton est bien une histoire du XVIII siècle, malgré son air très contemporain.

Le plus gros défi à Londres ? Ridiculiser le roi de l’époque sans vexer le public anglais, public conquis d’avance par la comédie musicale. C’est d’ailleurs peut-être le seul reproche que l’on puisse faire à  ce Hamilton anglais : comme toutes les comédies musicales qui tournent très bien au West End, elles manquent parfois un peu d’âme à force d’être rodées. Et personnellement, je ne comprends toujours pas cette obsession anglaise des applaudissements si limités en quantité, et sans rappel.

Mais Hamilton est une comédie musicale entraînante, fascinante, dont les musiques restent longtemps dans la tête et portée par un casting parfaitement bien choisi. Définitivement un must see pour une soirée londonienne à l’accent américain  !

 

Avis : ★★★★★

Hamilton, à Londres, Victoria Palace Theatre

Toute l’année en 2019

 

Mes autres critiques :

D’autres comédies musicales :

 

Pour aller encore plus loin, vous pouvez écouter l’excellent podcast « Paroles d’Histoire » sur Hamilton pour bien comprendre les enjeux à la fois historiques et culturels de cette comédie musicale.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

No Comments

Leave a Reply